Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Bourses internationales

bourses.gc.ca

Programme de leadership pour le personnel enseignant Canada-CARICOM

Concours : Fermé pour l’année académique 2016-2017

Qui soumet la demande : Établissements postsecondaires canadiens

Description : Les bourses du Programme de leadership pour le personnel enseignant Canada-CARICOM permettent au personnel enseignant ou aux agents de liaison internationale/gestionnaire des pays membres de la communauté des Caraïbes de réaliser des échanges de courtes durées pour effectuer des sessions de perfectionnement professionnel, des études supérieures ou de la recherche dans des établissements d’enseignement postsecondaire canadiens.

NOTER : Les études et projets de recherche des boursiers doivent débuter entre le 1er juillet 2016 et au plus tard le 1er février 2017.

La contribution financière d’Affaires mondiales Canada aux Programme de leadership pour le personnel enseignant Canada-CARICOM est faite sous son appellation légale, le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD).

Lignes directrices

Le Programme de leadership pour le personnel enseignant Canada-CARICOM a pour but de soutenir la collaboration entre les établissements d’enseignement canadiens et ceux de la CARICOM au moyen d'occasions de perfectionnement professionnel. Le personnel enseignant et les agents de liaison internationale/gestionnaires, ci-après nommés « candidats », demeurent employés à plein temps en tant que personnel enseignant ou agents de liaison internationale/gestionnaires dans un établissement reconnu pendant l'échange.

Établissements postsecondaires canadiens

Les établissements postsecondaires canadiens :

  • sont responsables de présenter les demandes au nom des candidats provenant d’établissements dans les états membres et associés de la Communauté des Caraïbes (CARICOM);
  • sont encouragés à promouvoir cette opportunité de bourse aux professeurs et aux employés, ainsi qu’à leurs établissements partenaires dans les pays admissibles.

Les établissements postsecondaires canadiens ayant des candidats retenus :

  • doivent identifier une personne responsable de l’administration de l’accord de contribution et une autre personne qui détient le pouvoir de signature requis;
  • recevront du financement sous forme de contribution du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) pour accorder des bourses aux récipiendaires.

Candidats de pays admissibles

Les candidats intéressés à ce programme de bourses doivent communiquer avec leur établissement d'enseignement d'origine afin de :

  • communiquer leur intérêt;
  • s’informer s'il existe une collaboration institutionnelle ou un accord d'échange avec un établissement du Canada;
  • demander des renseignements concernant le processus de demande et les critères de sélection propres à l’établissement canadien.

Les candidats choisis sont encouragés à :

  • veiller à ce qu'ils répondent aux exigences de l’établissement canadien, y compris les exigences académiques et linguistiques;
  • suivre les procédures d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (un permis d'études est généralement nécessaire pour suivre des cours et un permis de travail est nécessaire pour faire de la recherche);
  • communiquer avec des anciens du programme, par l'entremise de leur établissement d'origine, pour obtenir des renseignements pratiques et pour discuter de leur expérience au Canada.

Établissements de pays admissibles

Les établissements de pays admissibles sont invités à :

  • communiquer avec les établissements partenaires au Canada afin de confirmer ou d'examiner de nouveaux accords d'échanges et/ou de collaboration;
  • promouvoir le programme par l'intermédiaire de leur bureau international;
  • identifier les meilleurs candidats qui répondent aux exigences d'admission de l'établissement partenaire canadien;
  • transmettre les noms des candidats intéressés à l'établissement partenaire canadien qui est responsable de présenter leurs candidatures.

Valeur et durée

L’établissement canadien obtiendra des fonds du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) pour tous les boursiers sélectionnés dans le cadre d’un accord de contribution. Il lui revient de remettre les fonds aux boursiers.

La valeur de la bourse est déterminée selon la durée. La valeur des bourses est de :

  • 2 700 $ CAN pour les membres du corps professoral qui désirent entreprendre un cours intensif ou un projet de recherche de deux à trois semaines dans le cadre de leur développement professionnel;
  • 2 700 $ CAN pour les agents de liaison internationale (agents/gestionnaires des relations internationales/partenariats) qui souhaitent entreprendre un cours intensif ou un stage dans le domaine de l'internationalisation des établissements d'enseignement postsecondaire ou de la mobilité étudiante de deux à trois semaines dans le cadre de leur développement professionnel; ou
  • 9 700 $ CAN pour les membres du corps professoral qui désirent entreprendre des études ou de la recherche au niveau des études supérieures pour une période de cinq à six mois;

En plus des fonds alloués aux boursiers par le MAECD, l’établissement canadien peut réclamer 300 $ CAN par boursier pour couvrir une partie des frais d’administration dès l’arrivée du boursier au Canada.

Dépenses éligibles 

L’établissement canadien versera les fonds au boursier pour couvrir ses dépenses, notamment :

  • les frais pour l’obtention d’un visa et/ou d’un permis d’études ou de travail;
  • les billets d'avion aller-retour (pour le boursier seulement) en classe économique par l’itinéraire le plus direct;
  • l’assurance médicale;
  • les frais de subsistance;
  • les frais de transport terrestre, y compris les passes d’autobus mensuelles;
  • les livres, les fournitures scolaires et l’équipement requis par le boursier, à l’exception d’ordinateurs.

Méthode de paiement

Compte tenu des modalités de l’accord de contribution, la bourse sera payée par chèque à l’établissement canadien à la suite de la réception des documents suivants :

  • l’accord de contribution signé à la fois par le représentant autorisé de l’établissement canadien et le représentant autorisé du MAECD;
  • l'état des flux de trésorerie soumis par l’établissement canadien en fonction de l’arrivée de chaque boursier au Canada.

Les fonds seront versés aux boursiers en tenant compte des processus internes propres à l’établissement canadien et des modalités de l’accord de contribution signé entre l’établissement canadien et le MAECD.

L’établissement canadien conservera la preuve que les bourses ont été payées aux boursiers ainsi que toute autre documentation exigée dans l'accord de contribution signé entre l’établissement canadien et le MAECD. En l’occurrence d’une bourse non-utilisée, tous les fonds, incluant les frais d’administration, doivent être retournés au MAECD, par l’entremise de l’administrateur de la bourse, le Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI).

Admissibilté

Les candidats doivent être citoyens d’un des pays admissibles suivants :

Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Bermudes, Dominique, Grenade, Guyana, Haïti, Îles Vierges britanniques, îles Caïmans, Jamaïque, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Suriname, Trinité-et-Tobago, les Îles Turques et Caïques.

Les candidats :

  • qui ont obtenu la citoyenneté canadienne ou qui prévoient faire une demande de résidence permanente au Canada ne sont pas admissibles;
  • qui participent déjà à un programme d’échange au Canada ne sont pas admissibles;
  • déjà inscrits à un programme d’études dans une université ou un collège canadien ne sont pas admissibles;
  • doivent travailler à temps-plein comme membre du personnel enseignant ou comme agent/gestionnaire des relations internationales dans un établissement d’enseignement supérieur d’un des pays admissibles pour la durée totale de l’échange.

Modalités

Les modalités suivantes doivent être respectées pour la durée de la bourse.

L’établissement postsecondaire canadien :

  • doit être reconnu par son gouvernement provincial ou territorial;
  • doit exempter les frais de scolarité pour les bousiers qui désirent entreprendre des études ou de la recherche au niveau des études supérieures;
  • doit informer le candidat et son établissement d'origine de tous les frais obligatoires qui, dans des cas exceptionnels, ne peuvent être renoncés, et ce avant de soumettre une demande de bourse au nom du candidat;
  • doit conclure une entente avec le bénéficiaire qui précise que :
    • le financement de la bourse est fourni par le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD);
    • le boursier doit fournir à l’établissement canadien des documents rendant compte des dépenses principales telles que les déplacements et l’hébergement; et
    • le boursier accepte que l’établissement fasse part de ses coordonnées au MAECD afin que celui-ci puisse, par exemple, inviter le boursier : à adhérer à l’Association des anciens boursiers du gouvernement du Canada (AABGC); à assister à des évènements organisés par l’ambassade ou le Haut-Commissariat du Canada dans leur pays d’origine, ou par le MAECD; à participer à des activités au Canada; à contribuer à des activités et outils de promotion ou de statistiques.
  • devra soumettre des rapports qualitatifs et quantitatifs pendant la période de la bourse.

Les boursiers :

  • en pharmacie, médecine, dentisterie et autres domaines de la santé sont exclus des formations cliniques et des recherches à orientation clinique faisant intervenir des soins directs aux patients;
  • doivent être compétents dans la langue d'enseignement de l'établissement canadien (en anglais ou en français) avant d'arriver au Canada;
  • ne peuvent pas détenir simultanément d’autres bourses du gouvernement du Canada;
  • menant des recherches peuvent arriver au Canada pour entamer leur bourse entre le 1er juillet 2016 et le 1er février 2017. À défaut d'arriver au Canada pendant cette période, la bourse pourrait être annulée. Dans des cas exceptionnels, et avec l'approbation préalable du MAECD, la date limite d'arrivée peut être prolongée au 1er mars 2017.

Renseignements importants :

  • Aucune demande soumise directement par un candidat ou par son établissement d’origine ne sera acceptée.
  • Les bourses ne peuvent être reportées et ne sont pas renouvelables.
  • La priorité sera accordée aux candidats qui n’ont jamais étudié au Canada au moyen d’une bourse du gouvernement du Canada.
  • La durée de la bourse ne comprend pas les jours de voyage.
  • Les boursiers doivent demeurer à l'emploi de l'établissement d'origine pendant au moins une année universitaire complète suivant la période de la bourse.
  • Les bourses ne sont pas imposables, ni pour l’établissement, ni pour le boursier.

Arrivée au Canada

Les boursiers peuvent arriver au Canada pour entamer leur bourse entre le 1er juillet 2016 et le 1er février 2017.

Échéance pour les candidats et les établissements de pays admissibles

Il est conseillé aux établissements canadiens de fixer une date d’échéance antérieure avec les candidats et leur établissement d’origine en vue de recevoir les documents à l'appui dans les meilleurs délais.

Les candidats intéressés sont encouragés à se renseigner auprès de leur établissement d’origine et de l’établissement canadien au sujet de leurs dates d’échéance respectives.

Échéance pour les établissements canadiens

L’échéance pour les établissements canadiens pour soumettre une demande en ligne au nom des candidats est le 29 avril 2016, 23 h 59 HAE.

L’établissement canadien est responsable de soumettre tous les documents à l’appui avant la date d’échéance. Les documents à l'appui autres que ceux demandés ne seront pas acceptés.

Notification

L’administrateur de la bourse pour le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD), le Bureau canadien de l'éducation internationale (BCIE), fera parvenir une mise à jour des résultats de la (des) demande(s) à l’établissement canadien au plus tard le 29 mai 2016.

Les établissements canadiens ayant des candidats retenus recevront un accord de contribution pour l’administration et le paiement des bourses aux boursiers.

Présentation des candidatures

L'établissement canadien doit présenter une demande au nom du (des) candidat(s) en remplissant le formulaire de demande en ligne et soumettre tous les documents à l’appui requis avant la date limite. Les établissements peuvent présenter plusieurs demandes et peuvent être invités à classer leurs demandes, en fonction de leurs priorités stratégiques, au moment du processus de sélection. Une seule personne devrait être responsable de l'administration du programme. Les membres du corps professoral ou du personnel canadiens qui soumettent une demande doivent en informer la personne responsable de l'administration du programme à leur établissement respectif puisque l’établissement pourrait être invité à classer des demandes multiples.

Les établissements canadiens sont encouragés à lire les directives ci-dessous avant d’amorcer la demande en ligne.

Si les établissements éprouvent des difficultés à remplir ou à soumettre une demande, ils devraient envoyer un courriel à admin-scholarships-bourses@cbie.ca.

Les établissements canadiens doivent :

  1. remplir le formulaire en ligne pour chaque candidat.
    • Les établissements qui n’ont pas de compte devront d’abord Enregistrer un compte.
    • Sous la rubrique « pour les étrangers », les établissements devront descendre à « Programme de leadership pour le personnel enseignant Canada-CARICOM » et cliquer sur Faire une demande.
  2. entrer les données dans tous les champs obligatoires, en suivant les instructions pour chaque item. Veuillez fournir le nom officiel de l’établissement d’enseignement du candidat dans sa langue nationale.
  3. télécharger tous les documents à l’appui demandés.
  4. vérifier toutes les données, une fois le formulaire rempli, avant de le soumettre.
  5. obtenir une copie papier de leur demande pour leur dossier personnel en utilisant la fonction « impression » du navigateur avant de soumettre la demande.
  6. cliquer sur « SOUMETTRE » pour envoyer la demande électroniquement au ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD). Une confirmation et un numéro de référence seront transmis suite à la soumission.

NOTE : Les établissements auront la possibilité de sauvegarder leur formulaire pour le finir plus tard. Les demandes sauvegardées et soumises apparaîtront sur le profil de la page d’accueil.

Documents à l’appui

Les documents suivants doivent être téléchargés et joints au formulaire de demande en ligne dans l’un des formats suivants : .pdf, .jpg, .doc, .docx, .txt ou .gif. La taille de chaque document doit être inférieure à 5 mo afin de pouvoir télécharger.

  • Preuve de citoyenneté : une copie valide du passeport ou du document national d'identité. Note : un acte de baptême n’est pas accepté.
  • Lettre d’intention du candidat : une lettre de la part du candidat, en anglais ou en français, décrivant la nature de la recherche ou des études qui seront effectuées, expliquant leur raisonnement pour étudier au Canada ainsi que leur choix d’établissement canadien, du programme et du superviseur. Le candidat doit aussi indiquer comment le programme d’études ou de recherche proposé contribuera à sa future carrière (maximum une page).
  • Lettre de soutien de l’établissement d’origine : une lettre, en anglais ou en français, du superviseur du candidat ou du directeur des relations internationales de l'établissement d'origine expliquant la nature des études, de la recherche ou du stage et la façon dont le candidat et son établissement bénéficieront de ce programme de bourses (maximum une page).
  • Lettre d’invitation  de la part du superviseur canadien : les demandes pour les candidats aux cycles supérieurs doivent inclure une lettre du superviseur canadien indiquant sa volonté d'appuyer et d'encadrer le candidat. Cette lettre doit démontrer le soutien qui sera offert au candidat au cours de la période d'échange et démontrer comment l’établissement canadien, le superviseur et les pairs bénéficieront de cet échange (maximum une page).
  • Accord entre l’établissement canadien et l’établissement d’origine (le cas échéant) : une copie signée de ce document est obligatoire pour les demandes de premier cycle ou au niveau collégial. Pour les demandes de cycles supérieurs, si l'échange est fait en vertu d'un accord signé, il est fortement recommandé de le soumettre avec le formulaire de demande.
  • Énoncé de confidentialité : une copie de l'Énoncé de confidentialité pour participants non-canadiens signé par le candidat.

Processus de sélection

Les lignes directrices suivantes sont suivies pour l'examen, l'évaluation et la sélection des candidatures :

  • Toutes les demandes reçues en ligne avant la date limite seront filtrées pour s'assurer qu'elles respectent les critères d'admissibilité établis pour le programme.
  • Les demandes complètes et qui satisfont les conditions d’admissibilité, ce qui comprend les documents à l’appui, seront évaluées selon les critères suivants :
    • le mérite des études ou des recherches proposées par le candidat au Canada;
    • les bénéfices à l’établissement d’origine, au superviseur et aux pairs;
    • les bénéfices à l’établissement canadien, au superviseur et aux pairs;
    • le renforcement des liens créés dans le cadre de l’échange.
  • Dans le cas où la quantité de demandes dépasse les fonds disponibles, l’établissement canadien se verra exiger de classer ses demandes admissibles en ordre de priorité.

Conditions

L’administrateur de la bourse ne peut pas donner de rétroaction aux candidats non choisis.

Ces bourses sont tributaires de la disponibilité de financement du gouvernement du Canada.

Contexte

En 2009, le Gouvernement du Canada a annoncé le lancement du Programme de bourses (leadership) Canada-CARICOM, créé pour promouvoir des liens entre établissements et offrir des occasions de bourses aux étudiants de la CARICOM. Ce programme a été élargi pour englober une composante destinée au personnel enseignant souhaitant mettre leurs connaissances et compétences à jour, ainsi qu’aux agents de liaison internationale chargés de promouvoir une mobilisation internationale entre leurs pays d'origine et le Canada.

Pied de page

Date de modification :
2016-05-02